BVF-FIT BODY PROGRAMME

On fait quoi quand on se prend une claque ?

Si vous souhaitez contacter Nathalie Martin

Son site :  nathalie-martin.com

Son numéro : 09 81 08 66 77

Merci à Carine Bemelmans, styliste en arts décoratifs, de nous avoir reçues dans le  salon de thé de sa superbe maison de décoration,
Le Moulin de Courtangis 02 43 71 38 85

 Alors, on fait quoi quand on se prend une claque ?

 

Parce que des claques dans la vie les filles, on s'en est toutes prises, on s'en prend encore et on s'en prendra toujours, c'est comme çà !

Elles peuvent faire plus ou moins mal, c'est fonction du tempérament de chacune et surtout de sa propension au bonheur.

Parce que oui, je vous l'ai déjà dit cf  http://boostez-votre-forme.com/la-bonheur-attitude/ et Nathalie dans cette interview le dit aussi, le bonheur, çà se décide ! C'est un état d'esprit, une volonté d'être et çà se travaille !

Attention, je ne veux choquer personne et effectivement, quand je parle de "claque(s)", je n'intègre pas  la perte de quelqu'un de cher; il serait déplacé de ma part et dans ce cas de figure de vous parler de bonheur, de transformer un deuil en quelque chose de positif;  je sais que seul le temps aide à tarir la douleur éprouvée, et qu'il existe des personnes compétentes comme Nathalie pour permettre de surmonter cette épreuve et  de continuer à avancer dans la vie, et sans "boiter".

Non, le deuil mis à part, ce que j'aimerai vraiment vous faire comprendre dans cet article, c'est que quand on se prend une claque, il y a 2 façons de réagir :

-On se sent blessée, choquée, bouleversée, décontenancée, ravagée,....bref on passe par toutes les étapes du désappointement; et puis c'est la colère qui prend le relais, on rumine, on ressasse, on en veut à la terre entière pour finir par se replier sur soi-même et "s'isoler", mais pas forcément au sens physique du terme, non, "on s'apitoie sur sa douleur, on s'endort sur sa souffrance" selon Nathalie, notre coach en résilience.

Et dans ce cas de figure, cette claque, que certes on n'a pas demandée, ne nous aura servi à rien sinon endommager notre personne, notre ETRE, elle aura grignoter un petit bout de notre confiance en nous et de notre bonheur.

-Ou alors,la seconde réaction, c'est qu' on fait en sorte de bien vite oublier, on fait comme s'il ne s'était rien passé, comme si çà ne nous affectait aucunement, on joue les dures, les supers fortes et on refoule au plus profond de son moi les sentiments éprouvés;

Mais être dans le déni, l'abnégation, c'est finir par se faire venir des saloperies de maladies psychosomatiques parce qu'à un moment donné, notre inconscient n'en pourra plus de tout ce refoulement et comme le dit si bien le proverbe: "Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse....."et là -encore au final, cette claque nous aura beaucoup abîmée.

Non le comportement le plus censé pour notre bien-être et Nathalie nous l'explique très bien dans cette entrevue, c'est tout d'abord de ne pas avoir peur de nos émotions, de les laisser s'exprimer et de ne surtout pas les contenir, que ce soit le chagrin, la colère, la consternation, ou autres.

C'est aussi s'obliger à se poser  pour prendre conscience, une fois le côté spontané passé, de ce que l'on éprouve, de ce que l'on ressent, de la façon dont on est affectée.

C'est enfin accepter pour pouvoir tirer une leçon de cet échec, et rebondir mais rebondir plus haut !"C'est faire des épreuves une force", toujours selon coach Nathalie

Et c'est aussi et surtout faire en sorte que cette épreuve ne vienne en rien entacher notre bonheur mais plutôt le renforcer, le sublimer.

Et n'oubliez pas, il n'y a pas de honte à être heureuse, le seul risque que vous courez, c'est de vous faire jalouser !

Et comme les jaloux sont des gens malheureux, si vous en connaissez, faites leur découvrir ce blog, çà peut les aider 😉 😉 😉

Trêve de plaisanterie,  on est entre nous les filles, merci de partager dans les commentaires des histoires de claques que vous avez pu vous prendre et la façon dont vous les avez vécues !

 

 

 

 



Bookmark and Share




Article précédent
Petites astuces toutes bêtes pour mincir simplement
Article suivant
Mes genoux sont moches !!!



Jenny Foreau
Je dirige une école de danse, donne des cours de fitness et fait du coaching en remise en forme et en nutrition. Par l’intermédiaire de mon blog, je te propose des séances, conseils et astuces pour prendre en main ta forme et ton bien-être. Mon but est de te permettre d’atteindre tes objectifs et de te faire du bien.




5 Petits mots doux

Sep 01, 2014

Bonjour Jenny,
c’est très motivant tout ça, mais à la longue, quand on est épuisé par les claques, on ne veut plus recevoir de leçon de cette manière (par les claques). je ne pense pas que c’est la peur du bonheur qui nous empêche d’être heureux, c’est plutôt la peur de la déception. la peur des claques au milieu de ce bonheur.
pour ce qui est du temps pour soi, j’en ai à revendre, je vis seule j’ai pas de vrai amis, être avec les autres me vide de mon énergie.
mais ça ne me rend pas plus heureuse (avec ou sans ses personne dont je pourrais m’entourer).


    Sep 02, 2014

    Il est vrai qu’il est plus agréable de tirer des leçons sans prendre des claques, cependant malheureusement, elles font parties de la vie c’est pourquoi il est important d’apprendre à les encaisser quand cela nous arrive de façon à nous éviter de sombrer.
    Tu as tout à fait le droit d’être heureuse sans les autres, si tu estimes ne pas en  » avoir besoin  » pour ton bonheur, ne te force pas et si tu as la chance d’avoir beaucoup de temps pour toi, alors profites en pour faire des choses que tu aimes et qui te procures ce sentiment de bonheur………et tu sais, je pense que tout le mond ea peur d’être déçu, tout le monde a un jour été déçu, et là, je sais de quoi je parle; mais là encore, ça fait partie des aléas de la vie et soit tu acceptes pour continuer à connaître des moments de bonheur, soit tu subis et là, franchement, je ne crois pas que ce soit la meilleure solution mais après tout, chacun fait comme il veut !
    Bon courage !


May 27, 2014

Bonjour Jenny !
Merci beaucoup pour ton article!
Il m’a poussé à contacter Nathalie pour m’aider à progresser et aller mieux de l’avant.
Je recommande vivement à ceux dans cette situation d’aller voir le site de Nathalie car il est très instructif, et motivant.
Encore merci Jenny !


May 01, 2014

Le bonheur ça se décide. Favoriser le verbe être plutôt que le verbe avoir et faire. Prendre du temps pour soi, s’accorder des temps de silence pour recharger les batteries voilà des conseils que l’on peut mettre en place et en plus ils sont gratuits donc accessibles à tout le monde. On ne peut que les suivre ! Merci .


    May 05, 2014

    Tu as raison Nathalie, il y a tout un tas de petites choses faciles et pas chères à mettre en place pour travailler le bonheur, à condition de le vouloir et curieusement, beaucoup de personnes boudent le bonheur, dommage, tout le monde a le droit a sa part de bonheur durant son passage sur Terre !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Découvrez aussi...
Petites astuces toutes bêtes pour mincir simplement
Suite à mon article POURQUOI TU N'ARRIVES PAS DU PERDRE DU POIDS laisse-moi maintenant te faire part de quelques petites...