La culpabilité, meilleure ennemie de la Femme

La culpabilité, meilleure ennemie de la Femme

...Je t'avoue que je ne suis pas peu fière de mon titre bien que j'aurais préféré écrire quelque chose de plus léger genre " l'influence de la pleine lune sur la masturbation féminine " mais il en est ainsi, c'est une chose dont j'ai pleinement pris conscience ces dernières semaines lors de la promotion de mon prochain séjour bien-être Pilates & Slow Life, les femmes sont les reines de la culpabilité !

Impressionnant le nombre de nanas qui m'ont contactée pour prendre des renseignements, me faire savoir qu'elles souhaitaient faire partie de la prochaine édition, certaines même ont réservé leur place...pour finalement ne pas aller au bout de leur démarche, de leur envie, de leur besoin.

Pourquoi ?

Par peur, culpabilité, mauvaise conscience, gêne...

  • de poser quelques jours de congés, ( bah oui, tu imagines tout le boulot que je vais retrouver en rentrant, et puis c'est vrai que personne n'est irremplaçable mais si je ne suis pas là, ça va être la cata ! )
  • de  laisser mari et enfants se débrouiller, (oh la,la, ils vont manger n'importe comment, dans quel état ils vont me laisser la maison, et en plus je suis sûre que Martin va partir à l'école avec une culotte de sa soeur...)
  • d'investir une certaine somme non pas pour la famille mais juste pour soi
  • par honte d'oser pour une fois être égoïste,  faire quelque chose qui pourrait finalement passer pour un signe de faiblesse (un séjour bien-être pour me ressourcer ? Pas besoin, je gère, je suis la soeur de super woman tu ne le savais pas ? )

Pourquoi les femmes culpabilisent elle à se faire plaisir et pour le coup s'empêchent de réaliser un tas de chose ?

C'est vraiment une question que je me pose depuis quelques semaines, surtout quand rien ni personne, ( et c'était le cas pour plusieurs d'entre elles ) ne les empêchait de profiter de partir avec moi, ni le prix, ni les chéris qui au contraire les encourageaient vraiment à le faire, ni le boulot, ni les enfants pas même pas le poisson rouge !

Et c'est là que réside tout le paradoxe, le problème est purement intrinsèque, on invoque des paramètres extérieures pour se trouver une excuse, mais en fait il n'en est rien ! 

Pourquoi éprouvons-nous autant de difficulté à nous faire plaisir ? Pourquoi même craquer pour un Magnum / Rocher Suchard / une pizza  peut entraîner un tel sentiment de culpabilité ? Sincèrement, je n'arrive pas à répondre à cette question.

Alors on va encore dire que la Femme est complexe, j'ai plutôt envie de dire que c'est un complexe de Femme sûrement lié à l'éducation, la société, la psychologie, et j'en oublie.

Mais une chose est sûr, c'est que dès la naissance,( et la pratique de l'excision dans certaines cultures le prouve ), la femme n'avait pas droit au plaisir, durant des siècles elle n'a pas eu son mot à dire, ne pouvait prendre de décision seule ou ne pouvait engager de nombreuses choses sans le consentement de son père d'abord, de son époux ensuite.

Et cette émancipation que nous avons tant souhaitée et obtenue n'a pas effacé d'un claquement de doigt un sentiment profondément féminin...Cette impression de ne jamais en faire assez, de toujours se demander ce que vont en penser les autres, ne pas oser dire non, toujours chercher à faire plaisir à autrui en mettant son propre plaisir de côté, bref s'empêcher d'être qui l'on est vraiment et de vivre de temps en temps comme il nous plairait ! Parce que culpabiliser, quelque part c'est se mésestimer, et peut-être même se sentir indigne d'être aimé...C'est dur ce que j'écris mais...

Que toutes celles qui se reconnaissent lèvent le doigt !

Et pourtant, nous avons, à mon sens, suffisamment de valeur pour s'octroyer le droit de se faire plaisir et ce, sans culpabilité aucune, sans éprouver le besoin de se justifier, et pas seulement auprès des autres, mais je crois avant tout auprès de soi-même !

L'Oréal a très bien su dire que nous le valions bien, j'approuve à 200% !

Nous sommes une belle espèce, bosseuse, challengeuse, talentueuse, présente sur tous les fronts, pas toujours de manière parfaite, certes, mais on est là et on fait du mieux que l'on peut ! Aussi efficace affublée d'un tablier de cuisine, un plumeau à la main qu'habillée d'un tailleur pantalon, le smartphone vissé à l'oreille, jonglant entre présentation marketing et réunion scolaire, prévoyant le petit cadeau d'anniversaire du camarade de classe assis à la droite de notre chérubin tout en anticipant le prochain rendez vous d'orthodontiste pour la plus grande, sans oublier d'appeler le chauffagiste pour la remise en route de la chaudière et le dîner pour 10 samedi soir prochain.

Je ne suis pas en train d'écrire que nos hommes ne font rien ou nous aident peu, nous avons la chance de faire partie d'une génération où ils sont de plus en plus impliqués, et ce dans tous les domaines, je suis juste en train de dire que c'est eux qui ont raison et qu'il faut que nous, les nanas, on arrête de se mettre la pression, de vouloir tout contrôler, tout gérer, d'être partout, de vouloir être parfaite ( mon Dieu, c'est moi qui parle là ?...), et surtout de ne jamais déléguer.

Parce que n'oublions pas que la vie peut s'arrêter comme ça, d'un claquement de doigt, du jour au lendemain, et le Monde lui continuera de tourner,et il tournera très bien sans nous !

Et je ne peux pas ne pas penser à cette personne qui m'a contactée il y a quelques mois complètement emballée par cette idée de séjour bien-être, en me disant que c'était exactement ce dont elle avait besoin, que mon idée était juste géniale, qu'elle allait se l'offrir car les témoignages et les photos " donnent trop envie " mais que là, elle n'osait pas prendre des jours au niveau du boulot mais qu'" un jour c'est sûr, je le ferai ! "...Sauf que finalement, c'est son cancérologue qui l'a obligé à prendre plus que quelques jours auprès de son patron, et que malheureusement, ce séjour, il y a peu de chance qu'elle le vive un jour...

Alors oui, nous méritons que l'on se fasse plaisir, oui nous méritons  pouvoir nous permettre, de temps en temps, nous comporter un peu égoïstement,et sans que cela ne nuise à autrui, oui nous avons le droit de préférer après une grosse journée de travail se délasser dans un bon bain avec une tasse de thé plutôt que de s'atteler à la panière de linge, nous n'en serons que plus heureuses, épanouies, et au final ça sera profitable à tout le monde !

Et toi chère lectrice, est ce que tu t'es reconnue au travers de ces lignes ?

N'hésite pas à me le faire savoir en commentaire 😉 !

 



Bookmark and Share




Article précédent
L'alimentation vivante : rencontre avec la nutritionniste Mélanie Villadier !



Jenny Foreau
Je dirige une école de danse, donne des cours de fitness et fait du coaching en remise en forme et en nutrition. Par l’intermédiaire de mon blog, je te propose des séances, conseils et astuces pour prendre en main ta forme et ton bien-être. Mon but est de te permettre d’atteindre tes objectifs et de te faire du bien.




0 Petit mot doux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Découvrez aussi...
L'alimentation vivante : rencontre avec la nutritionniste Mélanie Villadier !
Il y a un environ 18 mois, je tombe par le plus grand des hasards sur une carte de visite professionnelle format carte postale,...