BVF-FIT BODY PROGRAMME

Comment manger bio sans se ruiner ?

Un nouvel article de Bertrand, du blog Eveil des consciences, qui me parle car dans ma quête du manger sain, je suis une grosse consommatrice de produits bio mais pas toujours évident de faire cohabiter bio et portefeuille.

Bertrand nous prouve ici que c'est tout à fait possible et surtout que ça devient nécessaire !

Je lui passe le clavier :

"Je t’avais parlé des jus de légumes dans un précédent article dédié aux cures détox. Parmi mes nombreuses recommandations, je t’ai encouragé à utiliser des fruits et des légumes biologiques pour réaliser tes jus. Cela est capitale pour prendre soin de ta santé. En effet, les pesticides agressent ton corps qui doit alors se défendre. Consommer ces produits chimiques quotidiennement entraîne un stress interne chronique très délétère sur le long terme.

« Mais les aliments BIO sont plus chers ! » me direz-vous. Effectivement, la nourriture biologique coûte en moyenne 30 % plus chers que les aliments conventionnels, toutes catégories confondues. Ce n’est évidemment qu’une moyenne, il est donc facile de trouver des écarts plus ou moins importants que cette valeur. Je pense qu’acheter plus chers des aliments plus sains est un très bon investissement pour être en bonne santé. C’est bien beau de jouer à « Qui est le moins chers ? .con », mais la qualité nutritionnelle des aliments dont le prix est tiré vers le bas est exécrable.

Cependant, j’ai envie de partager avec toi plusieurs astuces permettant de réduire la note finale. A toi de les tester et de voir ensuite celles qui te correspondent le mieux. Des familles arrivent à faire leurs courses 100 % BIO avec le même budget qu’avant. Certaines d’entre elles ont même économisé de l’argent en passant au tout BIO ! Si c’est possible pour eux, alors c’est possible pour toi.

1- Magasins spécialisés ou online

Aujourd'hui, tu peux trouver des aliments biologiques dans la grande distribution classiques (Carrefour, Auchan, Intermarché, etc.). Je ne te conseille pas d’acheter BIO dans ces magasins-là pour plusieurs raisons. D'abord, ce sont des enseignes spécialisées à la base sur les produits conventionnels, donc le BIO n’est pas leur cœur de métier et reste un marché de niche pour eux.

A côté de ces mastodontes, je t’encourage à aller voir les magasins spécialisés qui vendent uniquement du BIO (Biocoop, Marcel&Fils, Bio&Co, Naturalia, Bio c’ Bon, La Vie Claire, L’Eau Vive, ...). Eux ils savent de quoi ils parlent et peuvent donc mieux te conseiller. Ces magasins proposent généralement une carte fidélité permettant d’avoir quelques % de réduction sur tes achats. C’est toujours bon à prendre. Ces magasins sont souvent organisés en chaînes nationales et peuvent acheter leurs produits en gros volumes, ce qui diminue un peu leurs coûts et donc le prix final.

L’autre solution est de faire ses courses sur internet auprès d’une boutique spécialisées dans le BIO qui ne vend que par ce biais. L’absence de magasins physiques leurs fait économiser pas mal d’argent, ils peuvent donc se permettre de vendre un peu moins chers. Cela n’est bien sûr que théorique, il faut quand même comparer un peu les prix avant de te lancer.

La dernière alternative est bien entendu d’acheter tes aliments BIO au marché du coin. Comme il est facile de tromper le client sur les marchés, regarde attentivement si un logo officiel du BIO est affiché. Privilégie les marchés paysans de petite ou moyenne taille. Évite si possible les marchés à touristes.

Manger bio

 

2- Éviter les produits transformés

Dans les aliments biologiques, ce qui coûte le plus chers, ce sont les produits transformés et emballés dans un joli packaging. Par exemple, tel biscuit est certes BIO et sans gluten, mais il a quand même une liste d’ingrédients longue comme le bras et est composé principalement de sucres et de farines blanches. Au final, tu aura payé plus chers un biscuit sans gluten et BIO, mais avec un index glycémique très élevé. Pas top…

La solution est d’acheter le plus possible des aliments bruts, non-transformés et non-raffinés, que tu vas cuisiner toi-même. Cette astuce permet d’économiser pas mal d’argent, même en-dehors du BIO.

3- Acheter en vrac

Les produits BIO vendus en vrac, c’est-à-dire sans emballages, ont un prix au kilo plus faible que ceux avec emballages, car tu ne payes ni le marketing, ni la marque, ni la matière première de l’emballage. La différence est notable et permet d’absorber en grande partie le surcoût de 30 % des aliments BIO par rapport aux aliments conventionnels. De plus, les aliments vendus en vrac sont souvent bruts et non-transformés (sauf pour les biscuits). En plus des économies réalisées, tu fais un geste pour la planète en réduisant tes déchets !

Traditionnellement, on trouve surtout des produits solides vendus en vrac. Mais depuis quelques temps, on peut aussi trouver des produits liquides (miel, vin, vinaigre, huiles, etc.). Le vrac n’est pas limité qu’à l’alimentation, tu peux aussi trouver des produits d’entretien (savon, liquide vaisselle, lessive, ...). De nos jours, il existe même des magasins BIO spécialisés qui vendent tous leurs produits en vrac. Je te conseille d’y jeter un œil, ça vaut vraiment le coup !

4- Produits locaux et de saison

C’est bien connu, les fruits et légumes sont moins chers pendant leur période de récolte qu’en-dehors (tomates en été / oranges en hiver). Tu peux facilement trouver sur le net des tableaux indiquant la saison de ces aliments. Savais-tu également que les fromages, les viandes et les poissons ont aussi des saisons privilégiées ?

Les produits locaux nécessitent peu de transport et correspondent le plus aux saisons de ton lieu d’habitation. Mieux que le « Made in France », tu contribue à soutenir l’économie locale de ta région en faisant tes courses.

Un aliment BIO, de saison et produit localement est beaucoup plus nourrissant qu’un aliment conventionnel, car il contient plus de nutriments. Tu sera rassasié avec une quantité moindre, donc tu auras besoin d’acheter moins en quantité.

Manger bio

 

5- Changer son alimentation

Je donne sur mon blog beaucoup d’informations concernant une alimentation saine et bénéfique pour la santé. Les principaux critères à retenir sont de consommer en majorité des fruits et des légumes, de réduire autant que possible les aliments industriels transformés, de consommer avec parcimonie les aliments d’origine animale, de ne pas abuser des céréales/féculents/légumineuses, de manger moins en quantités et de boire majoritairement de l’eau plate.

Si tu suis ces recommandations, ton budget « courses » devrait globalement diminuer (même si tu n’achète pas BIO), car les fruits et légumes coûtent moins chers au kilo que la viande par exemple. De plus, il te sera facile de passer des légumes conventionnels à 2-3€/kg aux légumes BIO à 4-5€/kg en comparaison des 15-20€/kg de viande que tu consommera moins.

6- Les circuits courts

Le prix final d’un aliment vendu dans la grande distribution tient compte des marges de tous les intermédiaires (producteurs, coopératives, grossistes, vendeur, etc.). Pour rémunérer plus justement les producteurs tout en ayant un prix final moindre, les circuits courts sont une très bonne alternative au point n°1 précédent (« magasins spécialisés ou online »). Le consommateur achète directement ses aliments à un producteur local à un prix qui satisfait les deux parties.

Les systèmes de circuits courts les plus connus sont les AMAP et La Ruche Qui Dit Oui. Il existe très certainement d’autres réseaux de paniers BIO du même type près de chez toi.

7- Cultiver soi-même

Manger bio

Cultiver en BIO ses propres fruits et légumes est certainement la solution la plus rentable. Si tu as un jardin, mise sur la diversité. Si tu n’as qu’un appartement avec balcon ou terrasse, c’est possible aussi. Privilégie alors les herbes aromatiques et les aliments faciles à cultiver en pots.

Si tu es débutant, ne t’embête pas avec les semis et achète directement des petits plants prêt à être rempotés. Si tu es plus aguerri, je te conseille de récupérer des graines paysannes non-hybridées car ce sont les seules que tu pourras ressemer d’une année sur l’autre. Tu en trouvera facilement auprès de l’association Kokopelli ou Graines de Troc.

Et toi, quelles sont tes techniques préférées pour acheter BIO sans te ruiner ? Partage-les dans les commentaires !



Bookmark and Share




Article précédent
Peut on se dessiner une jolie silhouette à tout âge ?
Article suivant
Un corps fit pour l'été avec mon challenge fitness



Jenny Foreau
Je dirige une école de danse, donne des cours de fitness et fait du coaching en remise en forme et en nutrition. Par l’intermédiaire de mon blog, je te propose des séances, conseils et astuces pour prendre en main ta forme et ton bien-être. Mon but est de te permettre d’atteindre tes objectifs et de te faire du bien.




0 Petit mot doux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Découvrez aussi...
Peut on se dessiner une jolie silhouette à tout âge ?
Peut-on se dessiner une jolie silhouette à tout âge ? Les lectrices de mon blog ne font pas partie d'une seule et même...